Formation en milieu de travail: impact du contexte sur l’activité des formateurs dans le secteur minier

Dans la perspective d’obtenir un portrait plus complet de la situation des formateurs internes dans le secteur minier et de leurs besoins, nous proposons le présent projet dont l’objectif général est de documenter la situation des formateurs internes dans le secteur minier en considérant les diverses fonctions, le soutien organisationnel qui leur est accordé et les conditions dans lesquelles ils doivent exercer.

Cette recherche s’appuie sur la méthode de recueil d’information par entrevues et l’analyse de contenu à partir de verbatims. Le projet sera réalisé dans quinze entreprises du secteur minier sélectionnées sur une base volontaire. Des entrevues seront effectuées avec principalement les formateurs et les responsables des ressources humaines et de la formation. Plusieurs unités d’analyse seront considérées telles que: les types de sites miniers, l’organisation de la production et l’organisation du travail, la structure de la formation, le processus de planification des formations et les modes d’organisation de la formation, le parcours professionnel et le vécu professionnel des formateurs internes. Elles seront documentées principalement à l’aide d’une analyse documentaire et des entrevues.

Du point de vue scientifique, ce projet contribuera à l’avancement des connaissances au sujet du rôle et des responsabilités des formateurs internes dans le secteur minier, des obstacles rencontrés en fonction des contextes de formation et permettra de fournir des pistes d’actions aux acteurs responsables de l’application de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main- d’oeuvre. Enfin, des retombées directes pour le secteur sont prévues par le développement de pistes d’actions suite à l’identification des besoins de soutien et de développement pour les formateurs internes. Dès l’élaboration du projet de recherche, des mécanismes seront mis en place pour assurer le transfert des résultats et l’appropriation des connaissances de la recherche par les milieux. Plusieurs partenaires seront parties prenantes du projet en siégeant au sein d’un comité de suivi.

Commentaires