Santé psychologique, travail et COVID-19: un équilibre précaire